GR 2 Au fil de la Seine

A découvrir en chemin : Fiche 8 - De Brémur et Vaurois à Chamesson

1Aisey-sur-Seine

En contrebas du GR2 qui délaisse la bourgade, entre la N 71 et la D 29, on découvre dans les bosquets en rive gauche du fleuve, les vestiges bien modestes de l'ancien château des Ducs de Bourgogne. Probablement construit au XIIe siècle, il comptait quatre tours. Il subsiste deux fossés, des brides de remparts et la base de la tour nord-est. Jean-sans-Peur le dota d'une artillerie en 1419. Le château fut détruit vers 1700.

Le village s'appela Aisey-le-Duc jusqu'en 1793. À 900 m au sud, les ducs de Bourgogne avaient créé un vaste parc de 200 hectares entièrement clos de murs, peuplé de gibier de toute espèce. À la fin du XIXe, on y trouvait encore les vestiges d'une fauconnerie et les ruines d'une chapelle.

Si le GR2 évite Aisey-sur-Seine, on distingue bien l’église XIXe Saint-Genest néo-gothique au cœur du village. Elle fut construite à l'emplacement de l'ancienne église fondée par l'abbaye de Flavigny et rasée en janvier 1878. Une jolie croix XVIIIe se dresse dans un jardin voisin.

Ancien moulin à blé et à huile, scierie, le moulin Robert laisse encore la Seine entrainer sa roue de bois. Il profite d'un vannage directement adossé au pont en amont. De ce pont, on aperçoit un petit pigeonnier isolé dans les prés.

L'ancien hospice surmonté de sa cloche, est appelé maison Huguenin. Vous le reconnaitrez facilement à  ses fenêtres en arc de cercle, encadré par ses deux pavillons symétriques.

Le GR domine le château de Tavannes édifié au XVIIIe ainsi que sa chapelle en conservant une tourelle d'escalier du XVe. Des pierres de l'ancien château des Ducs ont été utilisées pour sa construction. À côté du château de Tavannes, on remarque deux domaines accueillant chacun un pigeonnier.

Pour plus d'informations sur Aisey-sur-Seine : http://www.echodescommunes.fr/commune_cote-dor_aisey-sur-seine_6.html

Château des Ducs de Bourgogne
aisey_moulin.jpg

2Chamesson

Le GR 2 profite du vieux pont XVIIe à sept arches sur la Seine, surnommé pont de Sully. À proximité, on remarque un pigeonnier carré et un des deux lavoirs qui possédait autrefois un bac flottant et des latrines.

C’est sur la place ombragée de tilleuls, devant l’église et la mairie-école XIXe, que se tenaient les audiences de la justice de Chamesson, avant la Révolution. Arbre de la Liberté, le grand platane a été planté, lui, en 1858. Placée sous le patronage de saint Valentin, l'église XVe avec portail en accolade fut reconstruite au XIXe. Elle se pare de peintures murales.

Le château voisin du XVIIe, calé au fond de son parc, fut en grande partie reconstruit au début du XIXe. Il se distingue par ses étonnants communs édifiés en demi-cercle. Ancienne tour d’un château féodal des XII-XIIIe, son colombier rond en pied, niché à l'écart, compte plus de 1 500 boulins.

En 1780, on trouvait à Chamesson, un haut fourneau, une forge et une fenderie.

Si on descend la Seine aujourd'hui, on trouve d'abord le moulin d’Esporves (des Porves), dit aussi de la Tréfilerie, remontant au XVe. Doté d'un fourneau et d'une forge, cette première usine de fer fut convertie en tréfilerie vers 1842. Autour de 1860, fut ajoutée la production de pointes.

Vient ensuite le "Moulin", ancienne fabrique de jouets en bois de 1920 à 1936/1938 (balançoires, chevaux, jeux de société…). Elle remplaça une huilerie.

Le grand pont passé, le fleuve barré par une imposante digue en terre, on arrive à l’ancienne pointerie. Elle succéda à la forge dite "du Bas" datant du XVIIIe. Installée en 1854, réputée comme étant la plus importante du pays, elle produisait 6 500 tonnes de pointes (ou clous) par an. Après sa fermeture en 1938, elle fut convertie en usine électrique.

Pour plus d'informations sur Chamesson : http://www.echodescommunes.fr/commune_cote-dor_chamesson_132.html

Site sur Chamesson : http://www.christaldesaintmarc.com/visite-de-chamesson-c24284569

Pont sur la Seine à 6 arches
Eglise de Chamesson

Hébergements, visites et services

Membre associé

Hôtel du Roy

A découvrir également en chemin sur ce sentier