GR 2 Au fil de la Seine

A découvrir en chemin : Fiche 7 - De Duesme à Brémur-et-Vaurois

1Quemignerot

Le lavoir XIXe passé, vous croiserez un pigeonnier carré, puis la chapelle Sainte-Barbe XVIIe, difficilement identifiable en l'absence de cloche et de clocher.

Lavoir de Quemignerot

2Meursauges

En atteignant le hameau de Meursauges, ancienne grange cistercienne de l'abbaye de Quincy, sixième fille de Pontigny, fondée en 1133 dans Yonne près d'Ancy-le-Franc, vous pouvez faire le détour par le centre du hameau. Une variante de 500 m pour gagner le bucolique petit vallon qui accueille un lavoir bordé d'abreuvoirs sous lequel s'étire une petite mare et la chapelle Saint-Honoré avec toit de laves. Construits au XIXe, tous deux sont bien à l'abri sous des tilleuls tricentenaires. On raconte qu'un roulier blasphémait tant, que saint Honoré tenta de le raisonner. Mais l'autre en colère, s'énerva et le tua. La chapelle Saint-Honoré fut édifiée en hommage au saint. Version discutée par les historiens.

Les origines de la chapelle remonteraient au XIIe. Pendant les guerres de religion, les moines de Quincy y auraient caché en 1562, le chef de Saint-Honoré, le saint local, pour le soustraire aux pillards. L'édifice fut reconstruit en 1883, au moins en partie. À présent, cette jolie chapelle vous charmera avec son pignon à clocheton où s'agite toujours une cloche et son magnifique portail décoré de motifs sculptés.

Pour plus d'informations sur Meursauges (Hameau d'Ampilly-les-Bordes) : http://www.echodescommunes.fr/commune_cote-dor_ampilly-les-bordes_11.html

Chapelle Saint Honoré

3Saint-Marc-sur-Seine

En traversant ce village étiré, on s'attardera devant de vieilles maisons, l'une remontant au XVIe, mais il faut prendre le temps de grimper jusqu'à l'église paroissiale Saint-Marc XVe de style Renaissance, remaniée au XVIIIe. Ses longs arcs-boutants latéraux côté vallée ont de quoi surprendre le visiteur. À proximité se tient une belle croix sculptée du XVIIe.

Le lavoir partiellement enterré, situé à l'extrémité nord, retient l'attention avec sa barrière protectrice en fer forgé.

Le village comptait dans le passé trois moulins et une huilerie s'y ajouta pendant quelques années. S'il ne fonctionne plus aujourd'hui, le moulin Maurice qui tournait depuis le début du XIXe, fut un des derniers moulins familiaux encore actifs en Côte-d'Or. On observe à quelques mètres, l'ancienne école. Vous pouvez emprunter cette ruelle qui se prolonge par une promenade piétonne remontant la Seine jusqu'au pont XVIIIe où vous retrouverez le GR2.

Près de ce pont, on remarque une vielle croix en pierre calée dans l'arrondi d'un muret. À proximité, quatre bouches de déversement d'eau se charge d'évacuer le trop plein lors des crues. Vous remarquerez les vestiges d'un établissement conventuel XVIIe avec colombier couvert de laves et l'ancien moulin de Talfumière.

Pour plus d'informations sur Saint-Marc-sur-Seine : http://www.echodescommunes.fr/commune_cote-dor_saint-marc-sur-seine_563.html

L'église : http://www.christaldesaintmarc.com/l-eglise-de-saint-marc-sur-seine-c136873

La maison forte : http://www.christaldesaintmarc.com/la-maison-forte-de-saint-marc-sur-seine-c334910

Eglise de Saint-Marc-sur-Seine
Lavoir
Colombier Saint-Marc-sur-Seine

4Brémur-et-Vaurois

On arrive à Brémur au niveau de l'ancien château féodal appelé la Citadelle, relevant de la châtellenie d'Aisey. Une garnison de 150 hommes y fut établie par Henri IV. Aujourd'hui, sur les ruines de remparts et d'une tour ronde ornée d'une gargouille moderne, se dresse une maison contemporaine ! Autrefois, l'église se dressait juste derrière.

Successeur du vieil édifice, l'élégant château de Rocheprise que l'on domine, en partie du XV-XVIe, arbore des tours rondes et une tour porche carrée de pont-levis à bossages rustiques, percée de fentes de relevage dont l'usage n'est toutefois pas attesté. La façade néo-gothique fut construite au XIXe par le Colonel Moret de Rocheprise, officier de Napoléon. Le domaine dispose de jolis communs avec grange et d'un colombier rond couvert en laves comptant 600 boulins. Dans le parc, on ne peut pas manquer la statue d'un cerf en bronze installé au centre d'un bassin. Le lavoir proche est partiellement encastré dans la montagne.

Une flèche polygonale domine l'église XIXe Saint-Côme-Saint-Damien-Saint-Florentin, campée sur un rocher abrupt entre Brémur et Vaurois. L'intérieur, tout simple, est éclairé par quelques beaux vitraux. Une légende rapporte que saint Florentin décapité en 457 à Semond par Crocus, ramassa sa tête et la rapporta dans ses mains jusqu'au "château" de Brémur qui couronnait la montagne. Son "chef" fut alors protégé dans le buste-reliquaire de saint Florentin abrité dans l'église. Si cette relique a depuis longtemps disparu, on admirera une belle statue XVIIe en pierre de "la Glorification de la Vierge". L'église côtoie la mairie-école XIXe.

Prenez le temps d'un aller-retour le long de la Seine (600 m AR) pour découvrir la partie basse du pittoresque village de Vaurois avec ses maisons dressées en équilibre sur des belles petites falaises qui dominent la Seine. Le moulin à eau somnole à leurs pieds. Après avoir produit de la farine et de de l'huile, il fut convertit en petite centrale électrique au profit du château de Rocheprise.

Pour plus d'informations sur Brémur et Vaurois : http://www.echodescommunes.fr/commune_cote-dor_bremur-et-vaurois_103.html

Site sur Brémur et Vaurois : http://www.christaldesaintmarc.com/bremur-un-village-perche-c132458

Site sur l'église : http://www.christaldesaintmarc.com/l-eglise-de-bremur-et-vaurois-c23964625

Château de Rocheprise
Eglise de Brémur et Vaurois
Village de Brémur-et-Vaurois

Hébergements, visites et services

A découvrir également en chemin sur ce sentier